Homélie de Grégoire Bissonnette (messe de Jumelage 2016)

Homélie-dimanche 31 janvier 2016

On vient de voir dans la lecture de lÉvangile que le message de Jésus est une parole qui dérange. Jésus nest pas le genre de Messie que les Juifs attendaient : un Messie pour eux tout seuls, un Messie politique. Or Jésus nous dit dans cet évangile que le Messie est venu pour que les bien-portants sintéressent aux blessés de la vie et quil est venu aussi bien pour les Juifs que pour toutes les nations.

Dans la ligne du message de Jésus, jaurais lintention de vous déranger aujourdhui. Tout a commencé pour moi quand, en 1969, jai côtoyé des situations si misérables dans un pays du Tiers-Monde que jen suis resté marqué. Depuis ce temps, j’essaie de convaincre mes concitoyens de lurgence de faire quelque chose.

Jai alors découvert combien, nous des pays du Nord, nous étions choyés par la vie ! Avez-vous déjà pensé :

  • Pourquoi vous et moi, avons-nous eu la chance de naître dans un pays aisé?
  • Quavons-nous fait pour mériter davoir tous ces biens dont nous jouissons ?

Cette caricature (La NASA a dépensé 500 M$ pour savoir sil y a de leau sur Mars) ma fait beaucoup réfléchir. Oui, nous, les êtres humains nous cherchons des expériences toujours plus exotiques, mais cette caricature nous invite à penser que souvent, on oublie les plus simples réalités : nos voisins qui ont besoin de nous.

Jumelage St-Félix, cest une organisation quon a fondée en 2003 avec un groupe damis de Cap-Rouge. On veut sintéresser à des gens qui ne vivent pas sur Mars, mais à San Marcos, au Honduras, à moins de 4000 kilomètres dici. Au cours des dernières années, grâce à votre générosité, nous avons financé au moins dix projets dadduction deau dans les environs de San Marcos. On se rappellera que San Marcos est une petite ville de 7000 habitants, entourée de 68 villages dont plusieurs nont ni eau courante, ni électricité. Dailleurs, plusieurs enfants doivent faire plus de deux kms à pied pour aller à lécole dans un village voisin car il ny a que 34 écoles pour 68 villages.

Au cours de la dernière année, sur leur demande nous avons accepté deux projets de latrines, lun de 20 et lautre de 34 latrines dans deux hameaux différents. On est loin de nos toilettes silencieuses, mais les gens veulent plus dhygiène et plus de dignité dans leur entourage.

Dautre part, on a aussi, grâce à vous, accepté deux projets de salle de récupération scolaire. Deux professeures très dynamiques sont en train dimplanter ces locaux spéciaux. Dans les pays du Sud, le taux de décrochage est très élevé. Or, on sest rendu compte que la cause principale serait les échecs au cours des premières années du primaire. Les enfants se découragent et abandonnent lécole à la première occasion.

Ainsi, dans ces locaux, des finissants du secondaire viennent donner des heures de bénévolat pour aider, par des exercices pratiques, les 3 ou 4 élèves les moins avancés de chaque classe du primaire. Le taux de redoublage dans ces deux écoles a été ainsi réduit à zéro. Cest pourquoi, en fin de 2014, voyant les résultats intéressants, on leur a permis douvrir, en 2015, une troisième salle de récupération. Louverture dune nouvelle classe coûte environ 1500 $, alors que le fonctionnement coûte environ 350 $ par année.

Non contentes de tout cela, nos deux professeures honduriennes ont mis sur pied, il y a 3 ans, un programme appelé «Jeunes en action». Lobjectif est la formation au leadership de ces jeunes. La méthode est celle-ci : on choisit 30 jeunes de 17-20 ans intéressés. Puis, durant 8 samedis de suite, on leur fait faire des exercices théoriques et pratiques sur la façon de réaliser un micro-projet. Ensuite on les divise en 6 équipes de 5, et chaque équipe doit réaliser un micro-projet communautaire de moins de 300$. Chaque équipe doit trouver par elle-même au moins la moitié du budget. Savez-vous ce quon a constaté : cest quauparavant quand un jeune voulait faire quelque chose de différent dans sa communauté, les autres jeunes lui disaient (en espagnol): «Qui que tes toé pour vouloir faire cela 

Or, après trois ans de mise en place, déjà 5 des jeunes diplômés de ce programme nous ont écrit et, à leur demande, on a financé le matériel pour une toilette pour des aînés, un mur pour une famille monoparentale, un plancher de ciment pour une jeune maman qui vivait seule avec son bébé dans une maison sur plancher de terre. Que voit-on sur ce plancher de ciment ? Gracias Jumelage San Félix : Merci Jumelage St-Félix. Cest à vous que ce message est adressé, car nous ne sommes que les instruments de vos dons.

Mais, ce nest pas tout, les deux professeures, après 3 ans de succès, nous ont écrit en décembre dernier, pour nous dire que plusieurs auraient probablement le talent pour créer des micro-entreprises. Elles nous ont mis au choix entre réaliser la quatrième édition, ou créer un incubateur dentreprises. Après réflexion, nous leur avons suggéré de réaliser dabord la quatrième édition avec 30 jeunes nouveaux, mais aussi de nous mettre en contact avec des personnes de San Marcos qui ont déjà lexpérience davoir démarré une entreprise. Ainsi, on développe actuellement le genre dincubateur dentreprises à mettre sur pied, car on pense que la création dentreprises serait vraiment une avenue intéressante : il leur faut des emplois.

Je ne suis pas spécialisé en entreprises à but lucratif. Je fais donc un appel pressant : s’il y a des gens parmi vous qui sont propriétaires ou chefs d’entreprises et qui aimeraient aider notre groupe, je les supplierais de nous accorder une soirée. On aimerait échanger avec vous sur la façon de faire naître des petites entreprises à San Marcos : tout d’un coup que votre expertise pourrait leur être utile. Je vous invite donc à nous envoyer votre nom, courriel et téléphone, et on vous informera sur le moment de la rencontre?

Rappelons-nous que le Pape François a institué l’année 2016 comme l’année de la miséricorde. Le mot miséricorde vient de deux mots latins : miseria (misère) et cor (cœur). Autrement dit, il nous invite à avoir le cœur ouvert à la misère, à la peine des autres.

Il serait important de se souvenir qu’au dernier jour, le Seigneur ne nous demandera pas si nous sommes venus à la messe tous les dimanches. Non, il nous dira : «J’ai eu faim et vous m’avez donné à manger, j’ai eu soif et vous m’avez donné à boire, j’étais nu…. » le reste vous le savez.

En terminant, comme par les années passées, on vous remettra à la sortie une enveloppe qui vous expliquera les différentes façons d’appuyer Jumelage St-Félix.

Les démunis du Tiers-Monde sont parmi les privilégiés de Jésus, ils sont nos frères, ils ont besoin de nous.

Merci de redonner de l’espoir aux parents de là-bas qui aimeraient tant que leurs enfants aient un meilleur avenir qu’eux.

Grégoire Bissonnette

418- 871-3142

Publicités

Soirée bénéfice du 30 octobre 2015

JUMELAGE ST-FÉLIX VOUS INVITE…

Afin de pourvoir d’eau et de latrines la petite communauté de 80 maisons de El Boquerón, dans la région de San Marcos au Honduras, nous vous demandons d’inscrire à votre agenda le vendredi 30 octobre 2015, 19h30.

Un concert bénéfice aura lieu à l’église de Cap-Rouge avec Manon Lefrançois, mezzo-soprano, accompagnée de la pianiste Dina Haché‐Martin et du clarinettiste Marcel Rousseau.  DE VIENNE À NEW YORK sur un air de valse … une vingtaine de pièces :  de la Valse des fleurs de Casse-Noisette jusqu’à Edelweiss… en passant par une Valse de Strauss, Santa Lucia ou True Love et autres…  un programme qui saura assurément vous enchanter !

Billets en vente à la Maison Paroissiale au coût de 20 $.   Possibilité de réserver vos billets en composant le 418-871-3142(Lisette).

Merci de votre appui au nom des familles de ce petit hameau de l’Amérique centrale. 

Affichage de image001.png en cours...

Marché aux puces 2015

Marché aux puces de Jumelage St-Félix

Où : au Marché aux puces de Ste-Foy

Quand : dimanche 23 août de 6h00 à 15h00 ou dimanche 31 août en cas de mauvais temps.

Bilan du marché aux puces tenu le 23 août 2015

Déroulement de l’activité

Il y a eu une première annonce dans le feuillet paroissial en mai et un rappel à la mi-août. La collecte des articles sur rendez-vous et leur entreposage dans 2 cabanons ont eu lieu du 10 juillet au 21 août chez moi. Une vingtaine de personnes sont venues livrer plus de 80 boîtes de matériel sur environ 10 heures de disponibilité.

Le tri s’est fait le 21 août à raison de 4 heures à 4 personnes (Françoise, Louise, Lucie et moi-même). La pluie ayant compliqué le travail, j’ai continué seule pour 6 autres heures pendant que Françoise s’occupait de la location des 3 tables. Le 22 août au soir, 7 autos et 1 remorque étaient remplies. Le déchargement s’est fait sur le site du marché aux puces de Ste-Foy à 4h30 le 23 août et la vente s’est déroulée jusqu’à 15h00 avec les 9 bénévoles prévus à l’horaire. Nous avons dû faire encore du tri sur place à cause de l’embourbement sur et sous les tables.

Les articles non vendus ont été déposés dans les conteneurs sur le site (déchets, recyclage ou dons à l’Armée du Salut) ou livrés à Ordi Livres Signes d’Espoir (www.ordilivres.org) qui récupère livres, disques, CD et ordinateurs au profit des sourds et muets.

Dépenses et recettes

Coût de location des tables : 114$ (3×38$)

Recettes : 1078,10$ + 80$ vente bijoux

À venir : profits de la vente des bâtons de ski de fond sur eBay.

Recommandations pour un prochain marché aux puces

  • Tenir l’activité au début de l’été, avant la fin de juin et utiliser une infrastructure déjà existante. Ex : marché de Ste-Foy
  • Recevoir et garder les articles dans un local assez grand pour y faire le tri à l’abri des intempéries
  • Fixer un horaire de livraison avec 1 ou 2 bénévoles en service
  • Faire le tri dès la réception en groupant le matériel par genre. Ex : verrerie, vaisselle, sport, bébés, disques, CD, livres, etc
  • Empaqueter les disques, CD et livres par thèmes et identifier les boîtes. Ex : musique classique, franco ou pop ; polars, romans, etc
  • Jeter ou retirer tout de suite ce qui n’en vaut pas la peine
  • Prévoir beaucoup de boîtes et des bacs en plastique
  • Réserver les tables 2 jours d’avance si les prévisions météo sont favorables
  • Remplir les autos par thèmes. Ex : toutes les boîtes de verrerie dans la même auto
  • Apporter des bâches pour couper l’humidité sur les tables et des protections contre le soleil pour les disques ; beaucoup de monnaie, des chaises, des sacs en plastique et du papier d’emballage
  • Affecter 2 bénévoles par table
  • Arriver au site avant 4h30 pour le déchargement

Remerciements

Nous tenons à remercier tous ceux et celles qui nous ont aidés pour la publicité, le transport et la vente.

Hélène Bellefeuille, pour le comité du marché aux puces

(Louise Beauchamp, Lucie Lacroix, Françoise Méthé)

363

 

Homélie de Pierre-Jacques Gauthier (messe de Jumelage St-Félix 2015)

Chaque rencontre est une fenêtre vers un nouvel horizon où l’on peut voyager dans l’ombre ou la lumière. Ainsi Jésus invita Simon, André, Jacques et tous les gens sur son passage à le suivre pour l’aider à bâtir un monde meilleur. En ce monde, finalement, près de 2 milles ans après, il est bon de vivre, mais en d’autres lieux, il est difficile de marcher les pieds nus et devenir un grand avec un travail pouvant réaliser une vie meilleure.

Lorsqu’on ferme les yeux, parfois l’on peut mieux voir ce qui est important. Il y a des portes pouvant nous créer un passage vers un monde différent du nôtre. Quand l’on regarde par cette porte, l’on peut y voir des enfants marchant les pieds nus vers l’école. En ce lieu, tel que le Honduras, il n’y a pas d’autobus jaune, il n’y a bien souvent qu’un repas par jour et des classes sans toit. Dans les cours, comme chez nous, des enfants ont de la difficulté à apprendre, mais là-bas, il n’y a pas d’aide aux devoirs ou d’explications pour comprendre et réussir pour ce diplôme si important afin de travailler.

Par cette porte, comme une fenêtre, l’on peut voir le peu de chance pour les enfants de développer leur potentiel humain dans le parascolaire où il peut apprendre l’entraide, l’esprit d’entrepreneur, le leadership, l’éveil aux besoins de sa communauté, etc. Car après l’école, si c’est possible pour lui d’y aller, il devra retourner à la maison aider au champ ou autrement.

Parfois la vie nous offre des rendez-vous, ce que l’on appelle le destin pour bien des raisons. Moi je suis venu à vous aujourd’hui pour vous parler de cette porte nous permettant de remercier la vie. Cette porte c’est ‘Jumelage St-Félix’ qui a transmis au Honduras des dons d’amour pour bâtir des toits d’école, des puits, des ponts, des écoles de métier et bien plus depuis plus de 10 ans.

Depuis deux ans, par cette porte, nous vous proposons de dire ‘merci’ à la vie en aidant les enfants aux pieds nus, en leur donnant le droit à leur rêve d’enfant dans un pays où rien n’est facile. Nous avons établi dans deux écoles l’aide à la réussite aux enfants en difficulté. Des professeurs sans emploi et d’autres enfants avec de bons résultats scolaires aident bénévolement sans compter les heures. Nous avons, grâce à des gens de cœur là-bas, donné naissance à une formation humanitaire pour les adolescents afin qu’ils réalisent des projets répondant aux besoins de leur communauté. Ainsi ils apprennent l’entraide, ils développent leur personnalité, apprennent le travail d’équipe, apprennent à être débrouillard et à avoir du leadership et bien plus.

Si vous regardez par cette porte, là-bas dans quelques années, nous pourrons dire que les enfants ont invité le bonheur à venir réaliser avec eux leurs rêves. Grâce à cette porte, je vous demande de dire merci à la vie avec moi par un don pour ces enfants. Ainsi nous pourrons continuer à les aider directement pour leur offrir une chance de plus, pas autant que nos enfants ici, mais par cette porte nous rapprochant d’eux, ils pourront voir la lumière et suivre le bon chemin.

Comme dans l’évangile, humblement je vous recommande cette grande aventure de cette porte pour remercier la vie au nom de notre héritage, les enfants. Un simple don pour un monde meilleur et le rêve d’un enfant pouvant devenir grand.

Nous avons besoin, pour la continuité de notre aide aux enfants, de quelques dollars pouvant valoir tellement plus là-bas. Nous aimerions également développer cette aide à plus d’écoles. Ainsi ils apprennent à s’aider à l’école et dans la communauté. Ils deviendront la relève des grandes personnes au grand cœur qui font équipe avec nous là-bas. Imaginez l’immense possibilité du principe d e payer au suivant. Quel beau rêve! Utilisons cette porte, jumelage St-Félix, pour dire merci à la vie. Le dimanche vous venez ici au milieu de la pierre à la rencontre de Dieu. Pour ma part, il y a près de 15 ans, je crois l’avoir vu dans les yeux d’une petite fille sans souliers dans les montagnes du Guatemala. Depuis, un don pour un enfant là-bas pour moi est la clé qui me mène jusqu’à lui.

Après la cérémonie à la sortie l’on vous remettra une enveloppe avec un document pour vous expliquer comment vous pouvez utiliser cette porte par un don pour dire merci. Ce que nous ferons aujourd’hui fera écho dans l’éternité. Je crois, pour ma part,  que nous ne sommes pas nos pensées, mais ce que nous faisons en cette vie.

Pierre-Jacques Gauthier

Décès du père Groleau

Décès du père Joachim Groleau

GROLEAU P.M.É., JOACHIM

1936 – 2014

L’abbé Joachim Groleau, prêtre des Missions-Étrangères, est décédé à St-Jean-sur-Richelieu, le 11 août 2014, à l’âge de 77 ans et 11 mois.

Ordonné prêtre le 17 décembre 1966, il est parti pour le Honduras le 20 août 1967 où il a travaillé comme missionnaire jusqu’en 2002. Au Canada, il a travaillé à l’Animation missionnaire dans la région de Québec de 1977 à 1982, puis de 2002 à 2014.

Il a participé à la fondation de notre organisme en 2003, Jumelage St-Félix, qui est jumelée à la paroisse San Marcos de Colon, où Joachim fut le curé pendant 15 ans.

joachim

Joachim a mis en pratique la maxime suivante:

« Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson ». Si vous aller au lien suivant:
http://fr.wikipedia.org/wiki/San_Marcos_de_Colón

vous trouverez les réalisations de Joachim immortalisé dans Wikipédia dans la partie Histoire (Le dernier paragraphe) de San Marcos de Colon.

Vous pouvez voir sur la photo suivante le père Groleau en compagnie des membres fondateurs de Jumelage St-Félix, prises en novembre 2013 à l’occasion du 10ième anniversaire de Jumelage St-Félix.

C.A. Jumelage 10 ans

Le Parc nautique de Cap-Rouge nous a accueilli pour vivre ce moment avec vous le  13 novembre dernier à 17h30. Ce moment fut teinté d`images, de musique, de petites bouchées et d`un gâteau d`anniversaire nourrissant le goût de cette grande aventure qui a commencé il y a 10 ans, devant tant de réalisations encore à faire. .

Un hommage  lui a été rendu à la radio locale de San Marcos et une messe a été célébrée à San Marcos pour honorer sa mémoire.

Pour d’autres photos et vidéos, les gens peuvent consulter et suivre la page Facebook de Jumelage St-Félix — San Marcos : https://www.facebook.com/hermanamiento.san.felix

 

Les 10 ans de Jumelage St-Félix

Les 10 ans de Jumelage St-Félix

Fière de son histoire et de ses réalisations depuis déjà 10 ans, nous avions le goût de fêter avec vous. Nous avons donné pour dire merci à la vie et nous vous remercions d’être venus fêter ce 10eanniversaire avec nous lors de l`assemblée générale annuelle de 2013.

Nous nous sommes retrouvés pour se rappeler et continuer dans cet élan nous transportant dans un monde meilleur.

C.A. Jumelage 10 ans

Le Parc nautique de Cap-Rouge nous a accueilli pour vivre ce moment avec vous le  13 novembre dernier à 17h30. Ce moment fut teinté d`images, de musique, de petites bouchées et d`un gâteau d`anniversaire nourrissant le goût de cette grande aventure qui a commencé il y a 10 ans, devant tant de réalisations encore à faire. L’animation fut assurée par Geneviève Laroche.

Un diaporama présentant les réalisations de Jumelage St-Félix à San Marcos de Colon et aux alentours fut présenté par Grégoire Bissonnette, président actuel et Pierre Gariépy, vice président.

L’assemblée annuelle qui a suivi a permis de recruter de nouveaux membres sur le CA pour continuer la mission de jumelage St-Félix.

À bientôt,

Tournoi de golf 2013 pour l’Infotec

Tournoi de golf 2013: Appuyons l’Infotec

La 2ième édition du tournoi de golf de Jumelage St-Félix , qui s’est tenue le jeudi le 22 août 2013, a été un grand succès encore cette année. Plus 80 golfeurs ont arpenté le club de golf le Grand Portneuf au profit de l’Infotec, un institut de formation professionnelle pour les  jeunes de 14 à 17 ans de la région de San Marcos, Honduras. Et plus de 95 personnes ont participé au souper. Des prix ont été remis aux gagnants du tournoi (équipe Laroche à moins 10), aux gagnants des concours sur le terrain et plusieurs prix de présence ont été tirés au hasard. Des diaporamas ont été présentés pour montrer aux participants les travaux faits dans la cour de l’Institut Lempira avec les profits du tournoi de 2012 et pour montrer les besoins en équipement de l’Infotec.

Cette année, les profits du tournoi de golf permettront d’acheter des équipements d’ébénisterie, de couture, de soudure et de cuir, pour l’Infotec. Déjà, un somme de 3400$ a permis l’achat d’équipement pour les ateliers.

boiscouture

 

Merci à tous les participants et commanditaires (IGA, Caisse populaire de Cap Rouge, Banque Nationale et autres) au nom des jeunes de San Marcos.

Pierre Gariépy

Vice président

Jumelage St-Félix